60 ans de la république dans la rupture et la mauvaise gouvernance




La cérémonie marquant le 60ème anniversaire de la proclamation de la  République du Congo est célébrée le 28 novembre à Brazzaville, à la place de la République, rond ex-CCF, dans l’arrondissement 2 Bacongo. Alors qu’il y a des Congolais qui estiment que le pays a connu des avancées significatives, d’autres soutiennent le contraire.  Ils peignent un bilan mitigé des acquis de la République en 60 ans.

Arnaud Boko indique que depuis que le Congo est devenu une République, il y a certaines choses qui ont changé. « Une fois devenu République, nous avons eu des institutions. Nous avons aussi des représentants du peuple. Les décisions pour conduire les destinées du pays pouvaient être prises par les fils du pays, parce que les colons ne pouvaient plus décider à notre place. Il y a eu la réhabilitation des routes et autres infrastructures. Malgré les dérives, toutes les institutions sont en place et fonctionnent », a-t-il souligné.




Mananga Joachim, sculpteur, pense pour sa part qu’il ne sert à rien de célébrer une telle journée, car jusque-là rien ne change et que tout reste encore à refaire. « Il y a certaine choses que le pays a réalisé, mais il y a encore beaucoup à faire dans plusieurs domaines. La plupart des jeunes sont au chômage, l’éducation n’est plus de qualité. L’Etat doit fournir beaucoup d’efforts pour résoudre tous ces problèmes. Depuis que le Congo est devenu une République, qu’est-ce qui a réellement changé ? Aucune grande industrie, le niveau éducatif est en baisse. Je me demande qu’est ce que l’on a gagné en devenant une République. Il n’y a plus de conscience, ni d’amour pour la collectivité et la patrie. Nous sommes encore loin de célébrer réellement cette République où chacun devrait être fier de vivre », a-t-il précisé.

La commémoration de cette journée fait revivre les péripéties qui ont conduit à la proclamation de la République du Congo. Cependant, il y a beaucoup des Congolais qui ignorent encore la date du 28 novembre 1958.

Catégories Politique

Laisser un commentaire