Au moins 8 morts dans deux attaques au Burkina




Au moins 8 membres des forces de sécurité burkinabè ont été tués dans deux attaques dont ils ont été l’objet la nuit de mercredi à jeudi et au matin du jeudi, indiquent des sources du ministère de la Défense.

Un véhicule de l’armée a sauté sur une mine jeudi matin, non loin de Gayéri dans l’Est du Burkina, selon plusieurs sources dans la zone.

Des sources sécuritaires annoncent au moins 7 morts et des blessés graves du côté des forces de défense et de sécurité Burkinabè.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un détachement de la Gendarmerie nationale basé à Inata, dans le Sahel, a été la cible d’une autre attaque perpétrée par un groupe de terroristes lourdement armés, selon un communiqué des services de Sécurité que VOA Afrique a vu.

La résistance des gendarmes a pu faire repousser les assaillants.

Le bilan définitif de l’attaque de la nuit fait état d’un gendarme décédé et d’un autre blessé à la jambe, indique le ministère de la Sécurité.




Ces attaques interviennent quelques semaines après la mort de trois gendarmes à Tongomael, située à une trentaine de kilomètres d’Inata.

Selon le gouvernement, depuis 2015, plus de 230 personnes, militaires comme civils, ont été tuées dans des attaques.

Avec AFP

Catégories Afrique

Laisser un commentaire