Brazzaville : les élus locaux adoptent des affaires de portée sociale et économique

Les Conseillers départementaux et municipaux ont délibéré, le 29 mai à l’Hôtel de ville, sur de nombreuses affaires dont l’approbation d’un contrat de concession à l’Association des vendeurs et transporteurs de Makélékélé, la construction ainsi que la gestion des toilettes publiques dans une propriété domaniale.

Le bureau du conseil et les élus locaux ont aussi validé, à l’unanimité, le projet d’élévation à titre exceptionnel d’Arnaud Robinet, maire de la ville de Reims, au rang de citoyen d’honneur de la ville de Brazzaville. Le compte administratif 2018 et celui de gestion du même exercice ainsi que la délibération y afférente ont été également approuvés après que le plénum du conseil a été édifié sur le taux d’exécution du budget et la conformité des documents présentés. Une autre délibération a concerné le projet fixant les taux des frais de construction du dossier autorisant de construire dans le périmètre de Brazzaville.

Par contre la cinquième affaire, notamment le projet portant révision des contrats de bail datant de deux ans et plus entre la mairie de Brazzaville et les tiers a été renvoyée à une commission pour plus d’informations.

En outre, les élus locaux ont adopté les modalités d’exercice de la détermination dans les marchés domaniaux par des particuliers et l’offre technique ainsi que financière de la société CIC Relais consult group pour accompagner l’implantation d’un système qualité et certification internationale ISO d’un arrondissement ou quartier pilote de Brazzaville.

L’assemblée locale de Brazzaville a, par ailleurs, formulé dix-sept recommandations à l’endroit du bureau exécutif. Il lui est recommandé, entre autres, d’effectuer les dépenses en respectant les lignes prévues par le budget et de maîtriser l’assiette fiscale, d’interconnecter les services du comptable et de l’ordonnateur, d’établir un tableau récapitulatif des titres émis par l’ordonnateur et  ceux recouvrés par le comptable, de prendre en charge les agents de recouvrements, de recenser et de rénover le patrimoine municipal.

Les élus locaux souhaitent aussi que le bureau du conseil renvoie les titres non recouvrés aux services de l’ordonnateur pour une nouvelle programmation à chaque exercice et proposent la mise en place d’une commission de discipline budgétaire.

Le président de l’assemblée locale et maire de Brazzaville, Christian Roger Okemba, a annoncé au terme de cette quatrième session, l’organisation de la deuxième foire agricole urbaine en partenariat avec l’agence pays de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

« Les délibérations adoptées doivent être à même de traduire en solutions les problèmes qui se posent à notre population. Il ne s’agit plus de faire les discours mais de parler peu et de faire bien », a déclaré Christian Roger Okemba.

Rappelons que la mise en œuvre des délibérations nécessite des ressources financières.

ADIAC

Catégories Societe

Laisser un commentaire