Eliminatoires JO 2020 : les Panthères mettent les Diables rouges dames KO




Le onze national féminin ne poursuivra plus les éliminatoires des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. C’est la conséquence de sa contre-performance à domicile face au Gabon, en match retour des préliminaires. 

Les Congolaises, pourtant bien parties après leur victoire à Libreville 2-0, ont été battues le 9  avril  par les Gabonaises sur ce score identique, avant de craquer aux tirs au but 5-3. Le Gabon valide au stade Alphonse-Massamba-Débat son ticket de jouer le prochain tour face au Ghana.

Les Diables rouges ne peuvent que s’en prendre à elles-mêmes d’autant plus que la  victoire à Libreville n’était que  l’arbre qui cachait la forêt. Car pour ce second acte, elles n’ont eu que peu d’arguments face à une sélection des Panthères totalement métamorphosée.  Aucun tir cadré durant toute la rencontre et deux belles actions gâchées par Aminata Dembélé, telle est la copie proposée par les filles de  Marie Joseph Madienguela. Avant la fin de la première période, cette joueuse, face  au but, a préféré faire le spectacle au lieu de frapper. Elle a, en effet, éliminé deux joueuses gabonaises dans la surface de réparation. Quand elle a voulu dribbler la troisième , elle a perdu le ballon.  Son énorme raté sur la deuxième action a couté l’élimination des Diables rouges.  Bien servie par  Charmelle Moudzeli, Aminata Dembélé, seule au second poteau, manque  l’immanquable alors que le Congo était déjà mené 0-2.




« Un sans-faute des Gabonaises »

C’est surtout au mental que les Gabonaises sont allées chercher la qualification.  Elles ont attendu l’approche du dernier quart d’heure pour refaire une partie de leur retard. Reine Edzoumou a ouvert le score à la 74e mn. Puis, Doris Wassendé a fait le break à la 83e.

Lors de la séance des tirs au but, les Gabonaises ont fait un sans- faute pendant que  Paulmiche Mahouna, la Congolaise,  plaçait son tir sur le poteau. « La victoire se prépare. Au match aller, nous avions eu des problèmes administratifs puisque la majorité des joueuses que nous avions convoquées sont des élèves et certaines avaient des problèmes de passeports. Voilà pourquoi j’avais joué juste avec onze joueuses sans banc de touche. C’est ce qui permit certainement à l’équipe du Congo de remporter le match. Après avoir tirer des leçons de la rencontre, j’ai préparé le mental des joueuses puisqu’entant que technicien, j’avais déjà vu que c’était possible de passer d’où, je me suis focalisé sur la psychologie des enfants », a commenté  Ndinga  Mapangou, le sélectionneur du Gabon après la qualification.

« Le football n’est pas une science exacte. Nous savions que ces Gabonaises pouvaient créer une différence, voilà pourquoi nous avions modifié le schéma. Malheureusement, les filles  n’ont pas pu s’adapter au nouveau jeu. Elles ont joué dans la précipitation et le manque de concentration », a  souligné l’entraîneur congolais,  Marie Joseph Madienguela.

Adiac

Catégories Sport

Laisser un commentaire