Fernand Mabala, le chanteur de  » Yatama « n’est plus

Fernand Mabala, alias « le Grand Moumbafouneur », initiateur de la danse Patakani oulekaboua binza, est décédé le dimanche 4 août, en France, des suites d’une longue maladie.

Fernand Mabala était l’auteur et l’interprète de l’un des plus grands succès des années 80 au Congo. Le chanteur de Yatama est mort à l’âge de 60 ans, dans l’après-midi de dimanche 4 août, à l’hôpital Charles Foix, un centre hospitalo-universitaire gériatrique à Ivry-sur-seine près de Paris en France. Le Congolais était atteint d’une maladie qui par la suite l’a empêché de bien s’exprimer.

La nouvelle du décès de la star des années 80-90 a affolé les réseaux sociaux en début d’après-midi. La confirmation s’est faite auprès d’amis artistes proches, du chroniqueur Clément Ossinondé et, surtout d’un membre de sa famille Wilfrid Miemounitou et Roger Adampot, un de ses amis qui a confié avoir travaillé en duo avec lui pour l’enregistrement du nouveau CD de Fernand Mabala accompagné d’un clip.

Les premiers témoignages à l’égard de cet artiste ont tapissé les murs des mélomanes en souvenir de chansons telles que  Ediama-Diamant, Tantôt oublions, Mbémba, Avis de recherche, Ainsi va la vie, Visa long séjour : des souvenirs remontant à l’époque du titre  Yatama. Pour ce tube, la voix langoureuse de l’auteur-interprète congolais invitait à la danse sur une rythmique de la danse « Patakani ».

Certes d’autres tubes ont suivi. Mais, depuis son installation en France en région parisienne, sa carrière artistique s’était mise à l’arrêt.

C’est d’ailleurs après vingt ans d’absence du Congo, en 2010, qu’il repartira dans son pays natal « avec l’intention de se relancer dans le champ artistique et de renouer avec son public », confiait-il.

Hélas ! Du jour au lendemain, il a choisi de s’éclipser un dimanche en laissant à ses fans la citation, titre de l’une de ses chansons : Ainsi va la vie.

ADIAC

Catégories Culture

Laisser un commentaire