Guerre commerciale Chine-États-Unis: face-à-face télévisé entre présentatrices

Une présentatrice américaine et une présentatrice chinoise se sont affrontées en direct sur Fox Business. La confrontation est née suite aux disputes sur les réseaux sociaux entre Liu Xin et Trish Regan au sujet des négociations tarifaires entre Chine et États-Unis.

Le face-à-face télévisé entre Chine et États-Unis s’est tenu en direct à 2 h du matin (heure française), sur Business Fox. C’est Trish Regan l’une des vedettes de Business Fox qui a eu l’idée de cette confrontation après s’être écharpée à coup de tweet corrosif avec son équivalent chinois. Liu Xin, présentatrice de la CGTN, la chaine anglophone d’État du régime chinois.

L’échange se révèle finalement plus cordial que sur Twitter. Sans surprise, depuis le plateau de son émission, Trish Regan joue poliment les porte-voix de Donald Trump dans sa guerre commerciale avec la Chine : « Il y a des preuves qui montrent que la Chine a volé d’énormes quantités de brevets intellectuels valant des centaines de milliards de dollars. C’est beaucoup d’argent ! »

Un débat fermé mais poli

Face à elle en duplex depuis la CGTN, Liu Xin défend calmement la position de Pékin : « je ne nie pas qu’il y ait des problèmes de propriété intellectuelle, mais on ne peut pas dire que la Chine vole les brevets ». Finalement, chacune campe sur ses positions à l’image des pourparlers commerciaux bloqués entre Chine et États-Unis. « En 2016 en moyenne, les produits américains étaient taxés à 9,9 % en Chine, ajoute la présentatrice de Business Fox. C’était trois fois plus que les taxes des produits chinois aux États-Unis ! »

Le débat a en tout cas permis à la voix officielle de Pékin à l’audience très confidentielle d’être entendu sur la chaine la plus trumpiste. De son côté, la chaine CGTN n’a pas diffusé l’échange en direct, évoquant un problème de droits indique l’AFP. L’entretien a été diffusé via blog live sur les réseaux sociaux en Chine. Des extraits et une retranscription des principaux moments de l’émission ont été mis en ligne plus tard par les médias chinois.

Avec RFI

Laisser un commentaire