Heureusement, Benzema est là…

Auteur d’un doublé contre Eibar, samedi lors de la 31e journée de Liga, Karim Benzema a permis au Real Madrid de l’emporter dans la douleur (2-1).

Pour son centième match sur le banc du Real Madrid en championnat, Zinedine Zidane a reçu un joli cadeau de la part de l’un de ses chouchous, Karim Benzema. Alors que son équipe était bousculée et même menée par une méritante équipe d’Eibar, samedi après-midi à Santiago-Bernabeu, l’attaquant français, nommé capitaine en l’absence de Sergio Ramos, a sonné la révolte et offert à son entraîneur une 71e victoire en Liga.

Un succès anecdotique au classement, la Maison Blanche étant toujours troisième derrière l’Atlético et le FC Barcelone, qui s’affrontent ce soir au Camp Nou (20h45). Mais le champion du monde 1998 a sans nul doute apprécié l’intention. Trois jours après une défaite concédée sur la pelouse du FC Valence (2-1), le technicien madrilène attendait une réaction de ses joueurs qui, même si elle a été tardive, est venue (2-1).

Indispensable Benzema

Si les Merengues ont plutôt réussi leur entame, Karim Benzema marquant un but refusé pour hors-jeu (8e), ils ont rapidement été débordés par l’enthousiasme des Basques qui, sur leur seule véritable occasion de la première période, ont trouvé l’ouverture par l’intermédiaire de Marc Cardona (39e). Pas immérité à ce moment-là de la rencontre. Mais au retour des vestiaires, la tendance s’est subitement inversée.

Après un second but annulé par l’arbitre, pour quelques centimètres, « KB9 » ne s’est pas découragé et, sur un bon centre de Marco Asensio côté droit, est venu placer une belle tête piquée (59e). Dans tous les bons coups, il a ensuite délivré les siens, encore du crâne, mais cette fois sur un service de Toni Kroos (81e). Un doublé qui porte son total à désormais 17 réalisations en Liga cette saison. Et le rend d’autant plus indispensable.

Catégories Liga

Laisser un commentaire