Insolite : un fumoir de chanvre sanctionné pour défaut d’effigie de Sassou Nguesso à Ouenzé




Même le propriétaire du fumoir, n’en revenait pas quand une patrouille de police, accompagnée de deux agents du protocole est venue lui signifier sa sanction. On lui réclamait 100000 fcfa pour défaut d’effigie du chef de l’État dans son fumoir, considéré comme un lieu de commerce par les agents.

Un fumoir de chanvre situé sur la rue Itoumbi à Ouenzé, et camouflé en un lieu de rencontre des adeptes de Boganda a été sanctionné par les agents du protocole présidentiel, qui reprochaient à son propriétaire l’absence de l’effigie du chef de l’État. «  Vraiment likambo ya rupture oyo passi hein.. ! Na ba nganda boganda bokomi ko landela ? Bino ti butu moyi bo fingaka bisso ba soûlards…Yango photo ya Sassou na nganda boganda eza soni... » s’est plaint un client.




Les policiers accompagnant les deux agents du protocole présidentiel, et clients occasionnels du fumoir, ont prié son propriétaire de s’acquitter de l’amende afin d’éviter les ennuis. Ce dernier, leur a rappelé ne même pas faire de grands bénéfices et qu’il n’exerçait en aucun cas une activité officielle.

C’est dans sa parcelle, qu’il a habilité un hangar où, il vend du Boganda, bien que des fumeurs de chanvre en profitent aussi pour de mettre à l’aise. Des chanvreurs qui ont directement soupçonnés leurs collègues policiers de la visite du protocole présidentiel.




Au Congo, des commerces ont l’obligation d’afficher dans un endroit visible l’effigie du chef de l’État, vendue de force par le protocole présidentiel. Cette simple photo est vendue de force à 30000 fcfa sans cadre et 40000 fcfa avec cadre.

Espoir Tumba

Laisser un commentaire