Jordi Mboula: « Je suis patient, je sais que les bonnes choses arrivent… »

Quelques heures avant son match amical face à l’AJ Auxerre, le Cercle Bruges de Jordi Mboula(JM) s’entrainait au centre de formation de l’AJA sous les yeux de Delvin Ndinga. Le jeune ailier hispano-congolais a fait l’effort de répondre en français, qu’il ne maitrise pas encore parfaitement. S’il a souhaité que l’on aborde pas la question de la sélection congolaise, il ne semble pourtant pas fermer la porte sur le sujet.

 Avant que l’on commence l’interview, tu disais à Delvin que tu étais déjà allé au Congo à une reprise…

JM : Oui, en 2008 (ndlr : il avait alors 9 ans) pour voir ma famille parternelle.

 Ce voyage t’a donné envie d’y retourner ?

JM : Oui, bien sûr. Je devais y aller l’été dernier, mais ça n’avait pas pu se faire. J’espère y retourner avec mon père l’année prochaine.

Le présent, c’est le Cercle de Bruges, que tu as rejoint, il y a quelques jours, et ce premier match amical à Auxerre. Tu es prêt ?

J.M : oui, je suis en pleine forme. J’ai très envie de commencer cette saison (ndlr : la Jupiler League débute le 27 juillet) et de montrer au club qu’il a eu raison de me prendre.

 Après une saison 2018-2019 presque blanche (ndlr : il a été opéré en novembre d’une cuisse), l’objectif aujourd’hui c’est de retrouver du temps de jeu ?

J.M : Bien sûr du temps de jeu, mais aussi de la confiance et du plaisir sur le terrain.

 D’aucuns parlent dans ton cas d’une regression en passant de Barcelone à Monaco et maintenant ce prêt au Cercle de Bruges…

J.M : C’est le football, parfois il faut aller voir ailleurs pour faire sa place. Je suis patient, je sais que les bonnes choses arrivent…

Propos recueillis à Auxerre par Camille Delourme ( ADIAC)

Catégories Entretien

Laisser un commentaire