Le clan d’Oyo demande à Gilbert Ondongo un sacrifice humain pour le pardonner




Le ministre Gilbert Ondongo, soupçonné d’avoir dilapidé les fonds des génération futures aurait reçu une proposition assez particulière de deux membres influents du clan de l’Alima au pouvoir à Brazzaville. On lui aurait exigé un sacrifice humain pour se faire pardonner et ne pas se retrouver en prison et loin du pouvoir.

Au Congo, la rumeur a toujours couru sur le comportement malsain régnant entre l’oligarchie dont certains paramètres ont des liens directs avec la vie humaine. Au cœur de plusieurs scandales financiers, Gilbert Ondongo, qui est originaire d’Owando a été pointé du doigt par le clan d’Oyo, comme l’un des piliers de leur malheur.




Un moment le bruit sur sa prétendue arrestation a même été fuité par ce même clan. Pressenti comme l’un des ministres a éjecté du gouvernement, Gilbert Ondongo a pensé un moment à s’exiler en Asie.

Les éléments de la sécurité présidentielle avait même fouillé minutieusement son sa résidence à Owando, dans l’espoir de trouver de l’argent qui devrait servir à payer le salaire des fonctionnaires.




Aujourd’hui, on apprend de son entourage que les Mbochis lui auraient exigé de leur livrer un membre de sa famille comme sacrifice rituel afin de bénéficier d’une clémence. Une exigence qui a mis en alerte ses neveux et cousins dont l’arme de défense semble être la prière. Les Mbochis ont besoin du sang humain pour leur pouvoir.

Espoir Tumba

Laisser un commentaire