Le Ghana mise sur le caoutchouc pour diversifier son économie

Le gouvernement ghanéen envisage d’encourager la production de caoutchouc dans le but de diversifier l‘économie du pays et de réduire sa dépendance vis-à-vis du cacao à travers un nouveau programme. Des sites comme une usine de pneus de l’ouest du Ghana, délabrée et oubliée pourraient avoir une seconde vie grâce à ce projet.

“La production de caoutchouc va augmenter, si nous, les autorités, encourageons les agriculteurs avec un bon retour sur investissement. Cela signifierait alors que l’industrie du pneu et de production du caoutchouc peuvent survivre parce que d’autres agriculteurs vont suivre”, espère le ministre ghanéen de l’Alimentation et de l’Agriculture, Owusu Afriyie Akoto.

Avec une usine et une plantation massive, la société privée étrangère Ghana Rubber Estate Limited (GREL) est le leader du marché ghanéen de la production de caoutchouc depuis plus de 50 ans. Ses producteurs interpellent l’Etat afin poser des balises afin que chaque levier du système puisse bénéficier à sa juste valeur de la filière caoutchouc.

La sève blanche qui s‘écoule des hévéas prend une part de plus en plus importante dans l‘économie du Ghana. En 2017, 93,5 millions de dollars de caoutchouc ont été exportés, près du double des 52,5 millions de dollars récoltés l’année précédente.

AFRICANEWS

Catégories Economie

Laisser un commentaire