Ligue des champions : Barça, PSG, Dortmund et Atletico répondent présent (2e journée)




Les grosses cylindrées ont répondu présent mercredi soir lors de la deuxième journée de la phase de groupe de la Ligue des champions. Messi, Neymar ou Griezmann, buteurs, se sont illustrés.

Dortmund et Griezmann régalent, Monaco agonise (groupe A)

L’Atlético Madrid avait été gâté par le tirage, en étant opposé d’entrée aux deux équipes réputées les plus faible du groupe A. Le vainqueur de la Ligue Europa ne s’est pas fait prier: après leur victoire à Monaco (2-1) en ouverture, les partenaires d’Antoine Griezmann, double buteur, ont maîtrisé Bruges à domicile (3-1) et peuvent se pencher sereinement sur l’important duel à venir contre Dortmund.

Au Signal Iduna Park, le Dortmund-Monaco du soir avait lui un goût de souvenir, 18 mois après l’attentat perpétré contre le bus du Borussia le 11 avril 2017 lors du dernier accueil de l’ASM en C1. Vingt-quatre heures seulement après cet événement, les Monégasques avaient dominé des Allemands traumatisés.

Mercredi, les Jaune et Noir ont encore été fragiles pendant une mi-temps. Mais le 18e de Ligue 1, peu inspiré, a laissé passer sa chance, et Larsen, Alcacer puis Reus ont offert la victoire aux leurs.

Vers un duel Barça-Inter (groupe B)

A Wembley, on n’a parlé que de sport – et de pelouse usée -, avec un spectaculaire Tottenham-Barcelone au programme. Mais le choc du groupe B a tourné court dès la 2e minute avec l’ouverture du score de Coutinho.

Pour la 100e cape de Gerard Piqué en C1, les Blaugranas ont assuré le show, avec un nouveau festival de Messi (4-2). Après son triplé contre le PSV (4-0), l’Argentin a encore été magnifique, marquant deux fois, passant, et touchant même deux poteaux.

Le duel pour la tête de poule risque bien d’être une bataille Barça-Inter: Mauro Icardi a encore délivré les Milanais sur la pelouse du PSV Eindhoven (2-1), comme contre Tottenham deux semaines plus tôt.

Catalans et Intéristes ont rendez-vous le 24 octobre au Camp Nou.

 Naples se relance face aux Reds, Paris sans pitié contre Belgrade (groupe C)

Neymar se devait de prendre ses responsabilités dans la compétition reine après un match décevant à Liverpool (défaite 3-2): il l’a fait en deux minutes contre l’Etoile rouge de Belgrade, assénant un superbe coup franc direct en lucarne (20e) et concluant avec lucidité une passe en retrait de Mbappé (22e). Il a nettoyé l’autre lucarne serbe en fin de match, sur un nouveau coup franc génial (81e).




Thomas Tuchel peut souffler: la machine offensive parisienne n’est pas rouillée, et les trois autres éléments du quatuor – Mbappé, Cavani, Di Maria – ont tous marqué.

La machine des Reds a de son côté été plus qu’enrayée, sur le terrain de fringants Napolitains, délivrés par Lorenzo Insigne en fin de match (1-0). Jürgen Klopp a d’une part perdu son milieu Naby Keita, évacué sur civière en 20 minutes à peine, mais aussi des points précieux dans une poule d’où seuls deux « gros » sortiront vivants.

Que les finalistes sortants se rassurent: même le Real Madrid, triple vainqueur en titre, a pataugé lors de cette 2e journée (défaite 1-0 à Moscou contre le CSKA mardi).

Galatasaray, Schalke et Porto aux coudes à coudes, le Lokomotiv à la traîne (groupe D)

Le Lokomotiv Moscou, champion de Russie, sèchement battu 3-0 sur le terrain de Galatasaray deux semaines plus tôt, n’a toujours pas trouvé la recette, surpris chez lui contre Schalke (1-0 McKennie à la 88e,).

En ce jour de fête nationale allemande, c’est un sans-faute pour les clubs de Bundesliga au lendemain de l’accroc du Bayern contre l’Ajax (1-1).

Schalke figure en tête d’un indécis groupe D aux côtés de Porto, victorieux chez lui de Galatasaray (1-0, but du Malien Moussa Marega àla 49e).

Catégories Sport

Laisser un commentaire