Ligue des champions: Liverpool sur le toit de l’Europe

Dans l’enceinte de l’Estadio Wanda Metropolitano de Madrid, antre de l’Atletico, Liverpool a remporté la finale de la Ligue des champions face à Totteham (2-0).

 

Quatorze ans après leur sacre de 2005, les Reds de Liverpool se sont adjugé leur sixième Ligue des champions en gagnant le duel face à leurs compatriotes de Tottenham.

Dès la 1re minute, Sadio Mané poussait Sissoko à la faute de main dans sa surface : Mohammed Salah battait Lorris sur penalty (2e). Pour autant, cette ouverture du score précoce (le plus rapide lors d’une finale depuis 2005 et celui de Maldini face à…Liverpool) n’a pas eu l’effet escompté. Au contraire, bien loin de la folle soirée de mai 2005, cette finale madrilène a longtemps été décevante.

Hors du coup durant une heure, les Spurs ont ensuite poussé fort, mais Alisson, le portier brésilien des Reds, a enchaîné les arrêts, écoeurant Lucas, Son, Kane ou encore Eriksen.

C’est finalement Divock Origi, héros de la victoire face au Barça en demi-finale, qui double la mise en fin de rencontre, scellant le sacre du finaliste malheureux de l’édition 2018 (défaite face au Real Madrid 1-3 après la blessure précoce de Salah).

Après trois finales perdues (la Ligue des champions 2013 avec Dortmund, puis la Ligue Europa 2016 et la Ligue des champions 2018, donc), Jurgen Klopp entre dans la légende d’un grand d’Europe, le FC Liverpool.

ADIAC

Catégories Sport

Laisser un commentaire