Outré par la Fnac qui classe les écrivains antillais comme « étrangers »




Le député de Guyane a indiqué au « HuffPost » qu’il allait adresser un courrier officiel à la direction de l’enseigne

Des écrivains français classés dans la catégorie ”étranger”? C’est possible à la Fnac lorsqu’il s’agit de certains romanciers originaires d’Outre-mer. Samedi 17 août, Gabriel Serville, député de la première circonscription de Guyane, a interpellé l’enseigne sur Twitter.

“Merci de m’expliquer quel cheminement vous a amené à classer les auteurs antillais et guyanais dans ‘Romans étrangers’”, a écrit l’élu, pour qui “considérer nos auteurs comme étrangers à la littérature française est non seulement méprisant car on les relègue à une petite étagère loin des têtes de gondoles, mais témoigne surtout de cet automatisme qui consiste à toujours nous exclure”.

Trois jours plus tard, le député n’avait toujours pas obtenu de réponse de la Fnac, laquelle a toutefois répondu à BFMTV. Auprès de la chaîne d’information en continu, l’enseigne se justifie en expliquant qu’il s’agit de “proposer le parcours le plus simple pour les clients” et que ce classement regroupe l’ensemble des auteurs de l’archipel, et non uniquement ceux venant des Antilles françaises. “Idéalement, la classification serait plus précise avec une sous-catégorie”, admet la porte-parole du groupe.




Des explications qui ne conviennent pas du tout à Gabriel Serville. “Cela ne m’explique toujours pas pourquoi vous considérez les auteurs guadeloupéens, guyanais et martiniquais comme étrangers”, a réagi le député.

L’élu guyanais a ensuite expliqué avoir reçu une réponse, indiquant que la solution d’une sous-catégorisation pourrait poser un “problème de place” dans les magasins. Une justification qui, là encore, ne satisfait pas l’élu, estimant qu’il s’agit d’un “aveu de manque de volonté” de la part de l’enseigne. Gabriel Serville, qui milite pour une meilleure représentation géographique des Antilles, ne demande qu’une chose: “que l’on considère les Outre-mer comme les autres régions de France”.

Avec Huffpost

Catégories Diaspora

Laisser un commentaire