Paris : un congolais habitué à la prison se fait appeler « Mandela » par ses enfants




Si Nelson Mandela a sacrifié 26 ans de sa vie pour une cause juste, à Paris, ce congolais pense faire pareil pour sa progéniture. Pour lui, voler dans les magasins pour nourrir sa famille est une juste cause, et à juste titre d’ailleurs, ses enfants et sa femme l’appellent désormais Mandela depuis sa troisième prison. Il en compte huit à ce jour.

Âgé d’une quarantaine d’années, un congolais habitant  Bondy et père de trois enfants a choisi le vol comme profession. Bien connu à Château Rouge, où il revend son butin, JCL vient de sortir de sa huitième prison, où, il a passé quatre mois. Pendant les visites, il lâchait aux autres prisonniers avoir passé de bons moments avec Winnie Mandela, son épouse.




A la sortie de sa troisième prison, ses enfants avaient décidé de l’appeler Mandela, en l’honneur au leader sud-africain. Un « sobriquet » qu’il boudait au départ avant de l’adopter et même s’ enorgueillir. C’est lui-même qui a débaptisé en retour sa femme « Winnie ».

Mandela explique fièrement voler pour le bien de ses enfants. « Chacun de nous a sa vie en Europe, et la mienne est celle d’un cooperant ». Chaque jour, à Château Rouge, il revend à un prix dérisoire son butin.

Ses clients fidèles, lui passent souvent la commande des jours avant, et lui se sert à volonté dans des magasins. Chanceux, ses arrestations n’ont jusqu’à ce jour eu lieu à cause des vidéos de surveillance.




Bien connu des policiers, Mandela a malgré tout nié le dernier vol qu’on a voulu lui attribuer. Il était en voyage du côté de l’Italie au moment des faits, et les policiers ont été contraints de le libérer. Winnie Mandela en a apporté des prouves au commissariat.

Espoir Tumba

Catégories Diaspora

Laisser un commentaire