Pool : un nouveau projet pour appuyer les communautés




Financé par la Banque mondiale (BM) à hauteur deux mille sept cent cinquante dollars, soit environ 1,5 milliard francs CFA, à travers le fonds japonais de développement social, le Projet d’appui à la promotion des moyens de subsistance durables (Pasd) sera mis en œuvre dans les districts de Kinkala, Mindouli et Goma Tsé-Tsé.

La session du comité de pilotage du Pasd s’est tenue le 27 novembre à Brazzaville, en présence du haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolelas. Le projet a pour objectif principal de contribuer à l’amélioration de l’accès aux moyens de subsistance durables dans les communautés cibles du département du Pool. Il consiste, en effet, à appuyer les communautés regroupées en coopérative, notamment les femmes et les jeunes. Pour ce faire, il sera mis en œuvre dans les localités de Koubola et Linzolo, dans le district de Goma Tsé-tsé; Yalavounga et Yangui, dans le district de Kinkala ; Missafou et Matensama, dans celui de Mindouli.

« Cet appui concernera tous les moyens de substance durables, à savoir l’agriculture, l’élevage et la pêche. Au total, cent quatre-vingt-douze groupements sont concernés dont cent quatre-vingts composés de femmes et douze des jeunes. Dans l’ensemble, nous allons appuyer mille neuf cent vingt bénéficiaires directs et neuf mille six cents bénéficiaires indirects tout en prenant en compte le fait qu’un ménage en moyenne est construit de cinq personnes », a rappelé le chef du projet, Jean-Pierre Nakountala.




Selon lui, ce projet charnière entre l’humanité et le développement permettra à la population de ce département d’accéder au développement. Il comprend ainsi trois composantes : la stimulation de l’amélioration des moyens de subsistance ; la promotion de l’utilisation durable de l’énergie, en mettant l’accent sur les usages domestiques et productifs ; la gestion et l’administration du projet, suivi et évaluation, et diffusion des connaissances. Le but ultime étant de préparer les communautés à s’engager dans les projets de développement plus importants.

Le haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants a, quant à lui, indiqué que le Pasd venait à point nommé contribuer aux initiatives de relèvement communautaire et au renforcement du processus de pacification en cours dans le département du Pool. « La réussite de la mise en œuvre de ce projet permettra non seulement son extension à d’autres communautés mais également la mobilisation d’autres partenaires potentiels », a déclaré Euloge Landry Kolelas.




Il a, par ailleurs, rappelé au comité de pilotage qu’il avait la lourde responsabilité de veiller à la bonne exécution de ce projet afin d’en maximiser les résultats. « Notre rôle est donc de proposer des mécanismes susceptibles d’atteindre les résultats escomptés. Vos suggestions constitueront ainsi des recommandations qui seront des orientations nécessaires attendues tant par les partenaires que par le gouvernement pour la bonne mise en œuvre du projet », a-t-il conclu.

Notons que ce nouveau projet vient appuyer les efforts du gouvernement qui développe déjà d’autres actions de relèvement des communautés avec ses partenaires bilatéraux ou multilatéraux dans le département du Pool en proie ces vingt dernières années aux conflits armés.

ADIAC

Catégories Societe

Laisser un commentaire