Rabat : donné pour mort dans un naufrage, un Ivoirien réapparaît et ses amis fuient l’appartement




Cédric Yao, un migrant Ivoirien, donné pour mort dans un naufrage entre les côtes marocaines et espagnoles est réapparu à Rabat, dans l’appartement qu’il partageait avec ses compatriotes. Convaincus, d’être en face d’un revenant, les marocains ont assisté à la débandade des migrants.

Alertée par la débandade des migrants vivant dans un immeuble du quartier Salé de Rabat, la police marocaine a interpellé Cédric Yao pour en savoir un peu plus.

Selon les migrants ayant fui, Cédric Yao avait bel et bien embarqué dans un zodiac ayant fait naufrage entre Nador et Almeria. Tous les occupants y ont trouvé la mort et les corps repêchés ont été transportés à Melilla par les gardes côtes espagnoles.




De son côté, Cédric Yao soutient n’avoir jamais embarqué après une dispute avec le passeur dans la forêt. Retenu de force par ce dernier en complicité avec ses associés marocains, il se serait échappé et marché pendant des jours avant de rejoindre Rabat.

Les marocains qui ne croient pas aux histoires des subsahariens, ont jugé malsain et enfantin le comportement des autres migrants à l’avenue de Cédric Yao. Abdelaziz B, le chef de poste a plusieurs fois touché et palpé le corps de Cédric Yao pour prouver être en face d’une personne normale et non d’un revenant.




Mais malgré cette mise au point de la police, les compatriotes de Cédric Yao ont refusé de partager le même appartement avec lui. Cédric Yao, grâce à l’aide du commissaire qui lui a remis 200 dirhams, a pris la direction de Casablanca.

Avec Ousmane Traoré ( Casablanca)

Catégories Diaspora

Laisser un commentaire