Recherche minière : le Congo doté des détecteurs de sources radioactives




Le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique, Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, a remis, le 12 octobre à Brazzaville, à son collègue en charge des Mines et de la géologie, Pierre Oba, des appareils calibrés par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Les deux équipements serviront, en effet, à détecter les radiations émises par les sources radioactives. Ils permettront également au ministère des Mines ( l’autorité chargée de faire l’inspection des sites) de délivrer des autorisations d’exportation, de réexportation et de stockage des sources radioactives. Selon le communiqué de presse du ministère de la Recherche scientifique, ces appareils sont destinés aux agents des mines en vue  de rechercher des sources de rayonnement et de faire des investigations au niveau des sociétés utilisant les sources radioactives. Il s’agit aussi de baliser le périmètre de sécurité lors de la réexportation ainsi que de faire l’inventaire et la visite physique des sources.

« Notre tâche était de vous remettre officiellement ces deux appareils suite à la demande que vous avez formulée et cela, au regard du grand travail qui devra être fait puisque nous avons, entre autres, les deux sources radioactives et beaucoup d’autres sources qui devront être faite. Nous  ne pourrions que remercier, par ce geste, l’agence et vous-même de la demande que vous avez faite », s’est exprimé le ministre Coussoud-Mavoungou lors de cette remise officielle.

En effet, le ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation technologique a récemment représenté la République du Congo à la 62e Conférence générale de l’AIEA. A cette occasion, il avait réceptionné ces équipements pour le compte du ministère des Mines. Il a, en outre, annoncé la réception, en novembre, d’un troisième  appareil plus recalibré. Ce sera lors d’une mission de l’agence.




Cette dotation fait suite à la sollicitation du ministre des Mines et de la géologie lors de la première mission  de l’administrateur des programmes de coopération technique du Congo auprès de l’AIEA. Ainsi, recevant ces appareils, Pierre Oba a renouvelé sa reconnaissance à l’AIEA pour la sollicitude, l’attention et l’apport important au bénéfice de la République du Congo. « Cette cérémonie, aussi modeste soit telle, a un sens profond  parce qu’il s’agit des questions scientifiques très importantes. Je me rappelle les séances de travail que nous avons eues avec  le département de l’énergie atomique qui ont abouti à la mise  à notre disposition  de ces  équipements parce qu’il fallait  s’attaquer aux sources radioactives, surtout au CHU de Brazzaville où la situation devenait très inquiétante … », a-t-il reconnu, invitant les experts de son ministère à continuer d’en faire bon usage et remerciant son collègue Coussoud-Mavoungou pour avoir transporté ce colis combien précieux.

Rappelons que la radioactivité est un phénomène physique au cours duquel un atome se transforme spontanément pour donner un autre atome stable ou non stable avec émission de rayonnement des différentes matières pouvant interagir avec les tissus et les cellules  humaines et causer le cancer, par exemple.

Catégories Economie

Laisser un commentaire