vingt-huit artisans congolais bénéficient d’une formation en Chine

Les heureux gagnants ont été reçus par la ministre des Petites et moyennes entreprises (PME), de l’artisanat et du secteur informel, Yvonne Adélaïde Mougany, le 9 août à Brazzaville, peu avant leur décollage.  Au cours de cet entretien, les récipiendaires ont été exhortés à  plus d’ardeur au travail.

 

La énième formation offerte par la Chine s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération sino-congolaise dans le domaine de l’artisanat. Pour l’édition 2019, le nombre de bénéficiaires est en hausse, par rapport à celle de 2018. Ils sont au total vingt-huit artisans contre douze seulement retenus l’année dernière.

Cette session de formation, prévue du 11 août au 1er octobre, sera axée sur deux filières. Il s’agit notamment de la technique du rotin, qui est une lanière jaune pâle utilisée pour fabriquer des meubles de manière artisanale, et celle du lierre, une espèce de lianes arbustives à feuilles persistantes.

Les artisans congolais, qui sont en majorité des femmes, renforceront aussi leurs capacités techniques sur la broderie. C’est un art de décoration des tissus consistant à ajouter sur une étoffe un motif plat ou en relief fait de fils simples, en y intégrant parfois des matériaux du genre paillettes, perles ou pierres précieuses.

« L’activité principale de cette option repose sur la décoration manuelle des draps, des napperons et autres supports ; la décoration intérieure des maisons; la fabrication artisanale des bijoux en argent ainsi que bien d’autres spécialités relevant de la broderie », a précisé une artisane.

S’adressant aux bénéficiaires de la formation, la ministre de tutelle les a encouragés à suivre avec attention et détermination les enseignements dispensés par les experts chinois, lesquels les rendront performants et compétitifs sur le marché. Une énième occasion en or qui leur ouvrira les portes de la réussite.  Yvonne Adélaïde Mougany leur a signifiés que l’artisanat est un secteur porteur de croissance et de richesse et créateur d’emplois. Il contribue efficacement au Produit intérieur brut  et renforce la diversification de l’économie.

Par ailleurs, la ministre a mis en garde ces artisans contre tous comportements malveillant de nature à ternir l’image du pays en Chine.

« Nous avons des rapports particuliers entre le Congo et la Chine. Quand vous y arriverez là-bas, préservez cet aspect. Considérez-vous comme des ambassadeurs du Congo en Chine, car le Congo sera jugé en fonction de votre conduite là-bas. Le président de la République tient à ce qu’il n’ait pas d’égratignures dans les relations entre le Congo et la Chine. Respectez les formateurs car ils vont vous transmettre la connaissance et le savoir pour qu’à votre retour, vous soyez meilleurs et compétitifs sur le marché », a souligné Yvonne Adelaïde Mougany.

ADIAC

Catégories Societe

Laisser un commentaire