Zidane termine à 19 points du Barça et succombe face au Betis

L’enceinte de Santiago-Bernabéu a assisté dimanche à une piètre performance de son Real Madrid, lors de la 38e journé de Liga. Le Betis de Giovani Lo Celso est venu l’emporter (0-2) sur la pelouse du club de la capitale, pour les adieux de Keylor Navas notamment, au terme d’une rencontre sans enjeu.

Quelques sifflets à l’issue de la rencontre, mais pire encore, un stade qui a commencé à se vider à un quart d’heure de la fin du match… Dimanche après-midi, la dernière sortie du Real Madrid cette saison, pour le compte de la 38e journée de Liga, s’est achevée par une triste prestation des hommes de Zinedine Zidane, face au Betis Séville (0-2) à Santiago-Bernabéu. Comme un symbole d’un exercice 2018-2019 à oublier au plus vite, et de la nécessité de recruter massivement, et qualitativement, cet été, pour redorer le blason terni d’un club qui est encore triple tenant du titre en Ligue des champions.

Au final, l’après-match a presque été plus animé que la confrontation à proprement parler. Les adieux de Keylor Navas, applaudi par les socios qui n’avaient pas quitté le stade, et ceux de l’arbitre Undiano Mallenco, ont apporté un tant soit peu d’intérêt à ce rendez-vous. Car cette opposition, sans enjeu pour les deux équipes, a clairement manqué de rythme, et Zinedine Zidane avait beau tenter de motiver ses troupes depuis son banc de touche, ça n’avançait pas beaucoup dans les rangs madrilènes. Les Andalous ont eux fait preuve d’un peu plus de pugnacité et d’implication, et ont logiquement été récompensés peu après l’heure de jeu, par Loren Moron d’abord (61e), puis par un ancien de la Maison blanche, Jesé Rodriguez (75e).

En face, c’était le néant ou presque, malgré quelques opportunités à mettre au crédit de Vinicius Junior, Karim Benzema, Isco ou autre Brahim Diaz, titulaires ou entrés en jeu. Le successeur de Santiago Solari a continué de mettre certains hommes en avant, vraisemblablement ceux sur lequel il pourrait compter la saison prochaine. Néanmoins, l’ancien international tricolore n’a pas manqué de titulariser une dernière fois Keylor Navas donc, le gardien de but avec lequel il a tout gagné et qui laissera sa place à Thibaut Courtois en n°1. Gareth Bale, poussé vers la sortie, est lui resté à se morfondre sur le banc, et a quitté la pelouse sans même saluer les supporters du Real. La bonne nouvelle du jour pour les Merengues, c’est que c’est saison 2018-2019 si douloureuse est enfin terminée…

Football.fr

Catégories Liga

Laisser un commentaire